Pauvre tache de Didier Foissey


Pourquoi moi, pauvre tache ? Pourquoi moi, pauvre tache ?
Certaines taches paraissent douées d’intelligence tant elles se faufilent 
dans les endroits les plus insoupçonnés.
Elle, pauvre tache, n’a pas désiré naître. Pourtant elle est, et elle en verra de toutes les couleurs…
Les plus petites choses font parfois les plus grandes.

Avec cet album, on suit les aventures d’une simple tâche à travers la ville, et vous savez quoi ? Au final, on s’y attache à cette petite tâche !

Conclusion du test : un album très graphique qui mélange les couleurs, les formes et les dessins dans un univers très rouge et noir au début puis coloré à la fin. L’histoire est très poétique et le graphisme adopté pour l’occasion profite réellement au récit. Le tout est parfaitement rendu dans un album d’une grande qualité. J’en suis fan ! 

Le plus : la déclinaison du mot tâche et ses définitions à la fin de l’album, ainsi que le fait que la couverture ait un rendu au toucher. Je m’explique certaines parties cartonnées sont en plus recouvertes de petites zones plastifiées (comme si l’on avait renversé quelque chose dessus), ce qui est assez drôle (mais faut-il encore s’en rendre compte).

Publié le 1 novembre 2011, dans Livres, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. je l’ai eu entre les mains, ce livre est génial !!!!!
    beaucoup de tâches ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :