100 000 canards par un doux soir d’orage de Thomas Carreras


« Anatidaephobia (n.f) : Peur panique à l’idée d’être observé, où que l’on se trouve, par un ou des canards.

Quand Ginger, globe-trotteuse américaine de 19 ans, débarque à Merrywaters – le bled le plus paumé d’Angleterre – pour participer à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu’ils commenceront à l’espionner.

Ni qu’ils représenteront, peut-être, un danger mortel.

LA SUITE ?
AH NON, C’EST TOUT, ON NE VOUS DIS PLUS RIEN !

Sachez seulement qu’aucun canard n’a été blessé pendant l’écriture de ce livre. »

Carreras Thomas - 100 000 canards par un doux soir d'orage (entière)

Résultat du test : Gros coup de cœur du moment ! 

Si je devais le résumer en une phrase, je dirai : Un roman apocalyptique sous LSD bourré de situation incongrues et saupoudré d’une (grosse) pointe de carnage. 

Le roman commence de manière relativement classique, avec une héroïne à fort caractère et une mise en place progressive des autres personnages, mais assez vite, on assiste à un retournement de situation et toutes les prévisions que l’on pensait pouvoir faire concernant la suite de l’histoire sont gentiment foutues en l’air.

J’ai personnellement adoré cette histoire complètement déjantée, qui balance en permanence entre l’humour et l’horreur. 

Le plus : On change régulièrement de point de vue, ce qui permet de découvrir les différentes facettes de l’histoire.

Publié le 4 avril 2015, dans Livres, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :