[Recette] Gâteau « orangette » : Orange – Chocolat


 

gâteau orangette

Je vous présente, le gâteau orange – chocolat, que j’ai fait pour la première fois le jour de mon anniversaire. Je ne sais pas si la recette existe déjà quelque part sur internet, peut-être que oui, mais en tout cas, cette version-ci a été crée par moi (et pour moi) !

Cette pâtisserie se compose de : deux génoises parfumées à l’orange, une couche de croustillant au pralin (ou feuilletine), de la marmelade d’orange amère, de la ganache au chocolat noir et de deux / trois boites de fingers.

La génoise :

  • 4 oeufs 
  • 140 grs de sucre
  • 120 grs de farine 
  • 40 grs de beurre
  • le zeste d’une orange non traitée

Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

Dans un saladier mélanger au fouet les oeufs entiers et le sucre de façon énergique.
Disposer le saladier sur un bain marie, et fouetter tout en cuisant la préparation jusqu’à ce que le mélange épaississe . Il doit blanchir, tripler de volume et devenir mousseux et onctueux.

Sortir le saladier du bain marie et continuer à fouetter jusqu’à ce que la préparation refroidisse. Ajouter alors progressivement la farine tamisée, et la mélanger délicatement à la spatule.
Prélever une partie de cette préparation, la mélanger au beurre fondu et la remettre dans la pâte bien mélangée.

Ajouter à ce stade le zeste d’orange (cette étape n’est pas dans la recette de base, mais je souhaitais une pâte parfumée).

Verser la préparation dans un moule beurré et fariné et cuire la génoise pendant environ 20 min à 180°C (th.6).

Démouler la génoise sur grille et la laisser refroidir.

.

Cette recette est issue de l’Atelier des chefs, où vous trouverez la vidéo de tout son déroulement.

Attention : il faut en faire deux !

.

Le croustillant au pralin :

  • 200 grs de pralinoise (une plaquette de chocolat praliné de la marque Poulain)
  • 80 grs de gavottes (ou crêpes dentelle)
  • 30 grs de pralin (noisettes et amandes caramélisées puis réduites en poudre)

Faire fondre la pralinoise dans une casserole à feux doux (attention, le chocolat peut brûler vite une fois fondu et ce n’est vraiment pas bon), puis ajouter le pralin et terminer par les gavottes en morceaux. Remuer délicatement afin de ne pas briser toute la matière. Pendant que la préparation est encore chaude, la répartir dans un cercle à pâtisserie posé sur du papier sulfurisé (faire en sorte que ce dernier soit de la même taille que les génoises). Faire durcir au frigo.

.

Le montage :

  1. Sur un grand plat, déposer la première génoise. Si besoin l’égaliser en hauteur, au cas où elle ait gonflé de manière anarchique.
  2. Étaler une bonne couche de marmelade d’orange amère. Elle va servir à humidifier un peu la pâte, balancer le coté très sucré et doux du croustillant, et servir aussi de colle.
  3. Délicatement, décoller la plaque de feuilletine du papier sulfurisé puis la déposer sur le gâteau. Égaliser une nouvelle fois les bords.
  4. Remettre une couche de marmelade en quantité égale à la première.
  5. Déposer la seconde génoise et égaliser.
  6. Laisser prendre le tout au frigo quelques heures.
  7. Préparer une ganache à base de chocolat noir pâtissier et de beurre (pour rendre le mélange plus souple et onctueux).
  8. Recouvrir uniformément le gâteau avec ce glaçage en utilisant une spatule (à défaut un couteau à bout rond fera l’affaire). Essayer de lisser au maximum la surface mais également les cotés.
  9. Renvoyer le gâteau au frigo pour quelques heures.
  10. Faire fondre à nouveau un peu de chocolat ou utiliser la ganache qu’il vous reste pour coller les fingers sur les cotés du gâteau : mettre un peu de chocolat sur le coté plat du biscuit et l’apposer contre le gâteau quelques secondes afin qu’il tienne seul. Pour cette étape je conseille le port de gants spéciaux pour la cuisine afin de ne pas laisser de traces moches de doigts dans le chocolat. Répéter l’opération jusqu’à ce que tout le tour soit complet.
  11. Remettre au frigo pour que le tout se solidifie bien.
  12. Juste avant de servir, enrouler un ruban autour du gâteau et déposer des tranches d’orange fraîches.

Et voilà ! Votre gâteau est terminé !

Bonne dégustation !

.

Note à vous : j’ai réalisé ce gâteau sur deux jours, mais vous pouvez peut-être y parvenir en un en vous levant très tôt ! ^^

Publié le 13 janvier 2016, dans Miam miam, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :